Un autre regard en ophtalmologie

Euretina 2019 : Rétinopathie diabétique

Étude OPHDIAT : vers un espacement du suivi en rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique touchait 415 millions de patients en 2015 et atteindra 620 millions en 2040 selon l’International Diabetes Federation. En France, le diabète touche 5 % de la population, et 28 % souffrent de rétinopathie diabétique (RD).
Le Dr Chamard rappelle la différence entre les recommandations françaises et celles de l’EURETINA et américaines, notamment en l’absence de RD : la Société francophone du diabète (SFD) recommande un suivi tous les ans sauf chez le diabétique de type 2 bien contrôlé qui peut être vu tous les 2 ans ; l’EURETINA propose un suivi espacé de 3 ans en l’absence de RD.
L’incidence et la progression de la RD en France étaient les critères de jugement principaux.
25 745 patients inclus étaient diabétiques de type 1 (n = 6 086) ou 2 (n = 19 659), sans RD ou à RD minime. L’âge médian des patients était de 51 ans et la durée médiane de leur diabète de 6 ans. Pour les diabétiques de type 1 et 2, les incidences annuelles d’apparition d’une RD étaient les suivantes : de 11,98 % (IC95% : 10,62-13,36) et 9,24 % (IC95% : 8,55-9,88) respectivement la première année. L’incidence cumulée d’une rétinopathie sur 10 ans était de 58,56 % (55,97-61,11) et 45,96 % (44, 26-47,67), et l’incidence cumulée de progression sur 10 ans était de 46,99 % (41,55-52,51) et 41,93 % (37,41-46,58), respectivement pour les diabètes type 1 et 2. Les facteurs de risque associés à l’incidence et à la progression de la RD chez les types 1 et 2 étaient la durée du diabète et le contrôle glycémique. Le sexe masculin et l’insulinothérapie étaient reconnus comme des facteurs de risque chez les diabétiques de type 2.
85 % des patients sans RD initiale et à HbA1c < 7,5 % n’avaient pas de RD après 10 ans. Les auteurs concluent que l’intervalle de suivi doit être adapté aux facteurs de risque (stade initial, HbA1c, HTA, type de traitement et durée d’évolution). Le Dr Chamard envisage un espacement du suivi à 5 ans pour les patients diabétiques de type 2 sans RD initiale, et à 10 ans pour les patients dont la tension artérielle et le diabète sont bien contrôlés. En revanche, les patients avec RD ou diabète de type 1 doivent toujours avoir un suivi rapproché.

Référence :
C. Chamard et al. Ten year incidence and progression of diabetic retinopathy in type 1 and type 2 diabetes mellitus in France and its impact on screening strategy: the OPHDIAT study A retrospective study based on a screening program. Free Paper Session 21: Vascular Diseases & Diabetic Retinopathy IV. Euretina 2019.