Un autre regard en ophtalmologie

Cataracte et uvéite : garder le calme face à un œil inflammatoire

Les yeux uvéitiques récurrents se compliquent de cataractes (dues à l’inflammation, mais aussi à son traitement par corticoïdes) et de fortes réactions inflammatoires post-opératoires. Ces inflammations sont habituellement prévenues ou traitées par une corticothérapie locale ou systémique.
Dans son étude, le Dr D. Bhojwani évalue l’efficacité de l’implant intravitréen de dexaméthasone (Ozurdex©) vs la corticothérapie systémique dans la prévention de l’inflammation post-chirurgie de cataracte chez ces patients uvéitiques. 43 patients souffrant d’uvéite intermédiaire, postérieure ou de panuvéite et sans poussée au cours des 3 derniers mois ont été analysés dans cette étude rétrospective de non-infériorité. Deux groupes ont été comparés : implant intravitréen de dexaméthasone peropératoire versus corticothérapie orale 1 mg/kg peri-opératoire. Les critères de jugement principaux étaient l’évaluation du Tyndall et du flare en chambre antérieure, et de la hyalite. Les critères secondaires étaient l’acuité visuelle et l’épaisseur centrale maculaire à l’OCT.
Dans le groupe implant, les yeux étaient significativement moins inflammatoires, en antérieur ou en postérieur.
Aucune différence significative n’était notée pour l’acuité visuelle et l’épaisseur maculaire.
Quatre patients ont eu un pic de tension post-opératoire dans le groupe implant, contrôlé sous traitement local. Aucune chirurgie filtrante n’a dû être réalisée.
Au final, les auteurs concluent à la non-infériorité du traitement local par implant intravitréen de dexaméthasone comparé à la corticothérapie systémique, résultat à confirmer.

Référence :
D. Bhojwani et al. Managing uveitis cataract: intravitreal dexamethasone implant vs systemic steroids, a comparative clinical case series. Free Paper Session 11: Uveitis. Euretina 2019.