Un autre regard en ophtalmologie

Tech

Les images qui vont suivre sont celles d’un patient de 84 ans, suivi pour Lymphome non hodgkinien folliculaire. Au cours du bilan d’extension, le TEP-Scanner découvre par hasard une hyperfixation dans l’orbite droite : c’est une infiltration lymphomateuse orbitaire droite.  Une IRM est prescrite pour mieux caractériser les images du TEP. Voici quelques

Glaucome à pression normale Le glaucome à pression normale (GPN) est une neuropathie optique progressive correspondant à un tableau typique de glaucome primitif à angle ouvert auquel manque un seul élément : l’élévation de la pression intra-oculaire.  Sa physiopathologie reste encore mal comprise. Le GPN résulterait d’une destruction des axones des cellules ganglionnaires

Drusens de la papille  Les drusens papillaires sont composés de dépôts cellulaires de calcium, d’acides nucléiques et de polysaccharides. Ils peuvent être superficiels ou profonds, entraînant alors un pseudo-œdème papillaire.  L’examen de référence est l’échographie en mode B : le drusen s’y définit comme une lésion ronde hyperéchogène avec un cône d’ombre postérieur.

L’imagerie est probablement le domaine de l’ophtalmologie qui a le plus évolué ces dernières années. Les évolutions techniques l’ont rendue moins invasive, plus rapide, plus fiable, plus précise, plus reproductible… et en partie délégable ! Ainsi, les ophtalmologues s’équipent de plus en plus d’appareils d’imagerie en complément de leurs appareils classiques d’examen clinique.