Insatisfaction d’un amétrope avec ses verres progressifs : que faire ?

Introduction

Revoir en consultation un patient qui se plaint de ses derniers verres progressifs peut être ressenti comme un échec alors que sa réfraction est confirmée. Que se passe-t-il ? Quelles sont ses plaintes précises ? Que faire, que vérifier ? Quel est le rôle de l’opticien ?

Un porteur a souvent du mal à décrire le ou les troubles qu’il éprouve et qui génèrent son inconfort visuel.
Le patient consulte à nouveau :
- soit parce que l’opticien n’a pas su détecter l’origine du problème et pense avoir exécuté au mieux la prescription ;
- soit parce qu’il souhaite une vérification de sa prescription.
Quatre gênes sont le plus fréquemment exprimées :
- une sensation de flou : soit de loin, soit de près, soit en vision intermédiaire ;
- une sensation de tangage lorsque le patient tourne la tête ou lorsqu’il marche ;
- des images perçues comme instables ;
- une asthénopie.

Que faire ? Que vérifier ?

Il faut identifier le (ou les) paramètre(s) responsable(s) de la gêne exprimée.
Les quatre paramètres les plus susceptibles de générer un inconfort avec verres progressifs sont, dans l’ordre de prépondérance :
1. Le centrage des verres : écart des centres optiques et hauteurs.
2. Le dosage de la correction.
3. La géométrie des verres (selon les fabricants).
4. L’ajustage des lunettes : inclinaison du plan des verres, pérennité du réglage initial.

Le centrage

Les fabricants recommandent de centrer les verres progressifs “pleine pupille” en position primaire du regard, comme sur la figure 1.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Monoeil-sante.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles