Puis-je changer la couleur de mes yeux ? 

Quatre techniques ont été décrites : 

La première consiste à implanter un iris coloré artificiel. Elle est fortement déconseillée en raison de ses nombreuses complications : décompensation endothéliale, glaucome grave, et explantation nécessaire qui n’est pas non plus anodine car très inflammatoire et gênée par des synéchies entre l’implant et l’iris naturel. 

La deuxième technique proposée aux patients est la dépigmentation irienne au laser Argon (en dispersant les pigments iriens, l’iris s’éclaircit). Cette méthode est également à proscrire : le risque d’inflammation y est aussi très fort, le risque de glaucome très élevé.

La technique du tatouage cornéen est un peu moins à risque car un peu moins invasive. Au laser femtoseconde, une poche annulaire est créée dans l’épaisseur de la cornée, où est déposé un colorant. Mais la visibilité de l’angle irido-cornéen ou de la périphérie du cristallin sera moindre en cas d’intervention future (iridectomie, retrait des masses, etc.) et la couleur du tatouage pourra se modifier après quelques années (processus oxydatif, voir figure). 

La dernière technique est la moins invasive : c’est la pose de lentilles colorées. Plus sécurisante, elle reste à risque infectieux (passage d’oxygène plus faible et manque plus fréquent d’hygiène des lentilles chez ce type de patients). Insister donc sur les règles d’entretien, et préconiser un port épisodique. 

En conclusion, une couleur des yeux modifiée ne remplacera jamais un regard souriant et expressif.

Référence 

D’après la présentation du Dr Marc Muraine, SAFIR – Hot Topic, SFO 2020