Peut-on allonger l’intervalle de traitement par anti-VEGF des dégénérescences maculaires liées à l’âge néovasculaires au-delà de 16 semaines ?

 

La DMLA néovasculaire est une maladie chronique dont la prise en charge repose sur des injections intra-vitréennes (IVT) et une surveillance OCT. Dans son protocole de traitement, après la phase d’induction, la phase d’entretien consiste à bloquer la croissance des néovaisseaux et à injecter le moins souvent possible avant la récidive néovasculaire. Les recommandations actuelles étendent la phase d’entretien de 12 à 16 semaines sans dépasser cette limite. 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Monoeil-sante.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles